25-26 JANVIER 2020 : SAINT-VINCENT-TOURNANTE A GEVREY

La commission religieuse de la fête de la Saint-Vincent-Tournante 2020 à Gevrey communique :

Nous serons heureux de vous accueillir pour un moment fraternel et spirituel !

* samedi, la messe de 9h45 (il n'y a plus de place à l'intérieur de l'église ni de la chapelle) sera retransmise en direct dans plusieurs lieux dont l'espace Chambertin. Le choeur de chant, créé pour l'occasion, animera les deux messes sous la direction de Céline Gracyk et Elisabeth Rossignol.
 
* un chant spécial "Saint Vincent patron des vignerons" a été composé par le Père Raoul Mutin et sera chanté à l'envoi de la messe.
 
* des décorations spéciales seront préparées à l'intérieur et à l'extérieur de la chapelle et de l'église (qui seront ouvertes tout au long du week-end, sauf entre 12h et 14h). Dix panneaux exposés sur le mur de la cure en face de l'église expliqueront la vie de saint Vincent. On ne vous en dit pas plus... Venez et voyez !
 
* des petits concerts avec le nouvel orgue seront donnés à l'église saint Aignan les après-midi de samedi et de dimanche. Quelques visites de l'église seront organisées.
 
* à la chapelle de la Sainte-Famille (avenue de Nierstein), des panneaux en français et en anglais feront le lien entre la Bible et le vin. Et originalité... Des gaufres seront proposées, salées et sucrées, on vous conseille de goûter celle au beurre d'escargot ! 
 
* à la Maison Saint-Louis (10 rue Gaston Roupnel), boissons chaudes, panneaux sur la vigne et sur Gaston Roupnel (le "nono" !). Vous y rencontrerez peut-être un groupe de jeunes qui chantera des chants religieux et profanes.
 
... et tant d'autres surprises à découvrir sur votre chemin...
Laissez-vous déplacer !

Actualités de la paroisse

Maurice THINEY à Chamboeuf

Maurice THINEY

Un grand explorateur à

CHAMBOEUF

Mercredi 24 octobre 2018

20h film conférence expo

Au profit de la restauration du clocher de l’église

Rens. : 07.81.42.06.73

Messe d'action de grâce pour les fruits de la terre : dimanche 14 octobre 2018

SAM 2556

Bénédiction des cartables : dimanche 23 septembre 2018

Les messes de rentrée pour les familles ont été célébrées le dimanche 23 septembre dans les paroisses de Gevrey-Chambertin, Gilly-les-Cîteaux et L'Etang-Vergy. Avant l'envoi des catéchistes, les prêtres ont béni les cartables des écoliers. Le p. Louis de Raynal revient sur cette cérémonie peu commune.

Bénir les cartables, est-ce une première pour votre paroisse ?

« C’est la troisième fois que nous faisons cette bénédiction à la paroisse. Les enfants viennent à la messe avec leurs cartables, certains pesant assez lourds ! Déposer son cartable c’est confier son année, son travail, ses joies et ses difficultés au Seigneur. C’est lui demander de nous aider. A la fin de la messe, bénédiction des enfants avec leurs cartables qui soudain semblaient plus légers ! Beaucoup plus qu’un "grigri", cette bénédiction est une grâce de l’Esprit Saint dont les fruits sont la force, la paix et la confiance. »

Pourquoi bénir un cartable ?

« Parce qu’ils représentent une part importante de la vie des enfants, jeunes, étudiants… Ils sont le symbole du travail qu’ils doivent accomplir pour devenir adultes. Or, tout doit être pour l’enfant, comme pour tout homme, une occasion de sanctification. Jésus l’a Lui-même vécu, au temps de son enfance. Nous aurions beaucoup à recevoir également des exemples de nombreux saints, Dominique Savio et tant d’autres. On peut faire beaucoup de choses avec un cartable et surtout avec ce qu’il contient : le meilleur (chercher la vérité, apprendre le goût de l’effort, avoir le désir de progresser) comme le moins bon (tomber dans la paresse, être jaloux du succès des autres, s’enorgueillir de ses réussites). En d’autres termes, le cartable peut être l’instrument d’un combat spirituel. La bénédiction veut nous aider à la mener avec foi et avec courage, et à en sortir vainqueur. »

Quelques anecdotes sur cette bénédiction de cartables ?

« Capucine est venue avec quatre sacs : sac de classe, sac de sport, sac de musique et sac de caté ! Amandine, elle, a laissé son cartable à la maison, il pesait 15 kg ! »

Propos reccueillis par Nicolas ROUILLARD